L’histoire de la « yellow boot » de Timberland

Cela fait plus de 45 ans que la « Yellow Boot de Timberland » a fait son apparition dans le commerce, mais connaissez-vous son histoire ? Elle a une origine qui étonne et qui a fait d’elle de l’une des paires les plus insolites de toute l’histoire. Si vous n’êtes pas encore au courant de l’origine insolite de cet accessoire de mode d’envergure, on en dit plus dans cet article.

Une histoire de famille

Plus de 40 ans plus tard, le Yellow Boot de Timberland est toujours partout et complète les tenues de villes des mordus de la mode. Tout a commencé à une époque lointaine au pays de l’oncle Sam quand Nathan Swartz, un cordonnier talentueux a décidé de racheter la moitié des parts de l’entreprise Abington Shoe Company, un fabricant de chaussures très célèbres de la ville de Boston.

Il est devenu le propriétaire intégral de l’entreprise trois ans après le rachat et l’histoire a commencé. En effet, ses deux fils ont intégré l’entreprise et ils se sont focalisés sur la production des chaussures vouées à être commercialisées par d’autres marques pendant encore 10 longues années.

Ce n’était qu’en 1965 qu’ils ont décidé à fabriquer des bottines étanches en collaboration avec le fabricant de pneus Goodyear. Ce concept unique a marqué alors le début du succès de l’entreprise familiale. En 1973, l’un des deux fils a fait concevoir cette Yellow Boot qu’il a baptisée Timberland. Et l’ironie c’est qu’elle n’était pas du tout pensée pour devenir un article de mode, mais plutôt pour les ouvriers et les bûcherons. Mais comme on le sait tous, la donne a changé.

Article de mode incontournable

Et si le fils, Sydney a conçu cette paire iconique de l’histoire pour accompagner les ouvriers et les bûcherons dans leurs activités, un succès inattendu a surpris le concepteur, car la paire a vite trouvé sa place dans les boutiques de prestige de New York. Une popularité qui a visiblement attiré l’attention de Paninaro, une génération de jeune milanais iconique fan de l’« American style ».

La paire est alors devenue un article de mode incontournable qui fascine les adeptes du style américain. Aujourd’hui, elle est tendance dans les quatre coins du globe, même dans les zones les plus reculées.